The Courettes, duo de choc pour un rock’n roll endiablé

Le duo Flavia Couri et Martin Wild vous lâche un rock’n roll furieusement 1960’s ! Et ça envoie à fond, tant mélodiquement qu’en concert! Le jeu de scène incarne totalement cette furia très old school.

Véritable traduction scénique de la force des morceaux, elle nous donne à voir à la fois un style classique et efficace, mais avant tout puissamment abouti.

La puissance de frappe se conjugue parfaitement avec les riffs endiablés, secret de leur union, mais surtout vecteurs d’une énergie transportant à coup sûr le public.

Les sonorités sont familières : un garage punk se fondant sur une rythmique puissante et assurée.  Malgré la dualité du groupe, la consistance du groupe est indéniable : on se perd dans les méandres de ce garage sixties, Et nos protagonistes l’affirment et le prônent tant par la somme des représentations visuelles (fringues, instruments, esthétiques, références…) que dans les compositions (Hoodoo Hop, The Way you walk).

Pour autant, la richesse du groupe, sans oublier l’inéluctable talent, ne se limite pas à une analogie vintage. Boom Dynamite fait exploser ce carcan trop restrictif : du pur rock’n roll élaboré et réapproprié, déconstruit et reconstruit. Et c’est une réussite….

Parmi ces morceaux rugissants, Voodoo Doll, Come Inside, lors d’une accalmie, on trouve un foisonnement musical oscillant entre pop et rock. All about you dessine un autre pan du portrait de ce couple talentueux. Même en interprétant un registre plus « calme », le succès est au rendez-vous (Strawberry Boy, Fool Fool Fool).

🖊 Florentin Courillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email
Facebook
Facebook
Instagram