« On espère que notre musique reflète les valeurs du métissage » – K.Wiya

Pourquoi ce nom ?
La prononciation phonétique du nom, Kawiya, signifie force ou puissance en arabe. C’est également un clin d’oeil aux origines de Lio qui est originaire de Gabès en Tunisie, ainsi qu’aux sonorités orientales qui parsèment certains de nos morceaux.

D’où vous vient l’inspiration de ce style à la fois hip-hop et oriental dans votre musique (que l’on retrouve aussi dans le design et l’écriture de votre logo)?
L’identité du groupe s’est forgée petit à petit, mais dès le début, l’idée de base du projet était de mixer différents styles de musiques, et différentes voix, masculine, féminines, chantées, ou rapées. Les influences orientales ne sont pas venues tout de suite, on jouait surtout du reggae, du hip hop ou de la soul au début. Et puis un jour, en repet, on est parti sur un boeuf autour d’un dub aux sonorités orientales, Lio a posé dessus en arabe, et on a trouvé que ce mélange sonnait bien, que c’était une touche originale, un métissage qu’on pouvait creuser. Et c’est ensuite que le reste a suivi, le nom et le logo.

A propos du logo d’ailleurs, il a été dessiné par Meen One, un designer tunisien qui travaille beaucoup autour de la calligraphie, et qui a vraiment réussi à refléter l’image du groupe : la méduse pour le côté hypnotique, le nom du groupe qu’on retrouve en calligraphie dans les cheveux, et plein de petits détails et de symboles qu’il faut chercher soi même…

Un mot pour décrire votre style en tant qu’artiste.
Métissage

Est-ce que le milieu dans lequel vous vivez vous influence ? Si oui, comment ?
Tout dépend des personnalités, mais bien sûr que le milieu dans lequel on vit a une influence, et bien souvent de manière inconsciente. Mais je dirais que notre source d’inspiration provient plutôt du monde et de la société qui nous entoure. On passe aussi pas mal de temps entre nous à se faire découvrir des sons, des artistes, des vidéos qu’on apprécie, ou à discuter de thèmes d’actualité ou de sujets qui nous tiennent à coeur, et du coup, ça nourrit vraiment notre création que ce soit au niveau musical ou pour les textes.

Avec quels artistes souhaiteriez-vous collaborer ?
En musique :  20syl, Chinese man, Flavia coelho, mais aussi de nombreux artistes tels que des graphistes, des vidéastes, des réalisateurs, des performers etc.

Des conseils pour ceux qui voudraient se lancer dans la musique ?
On en veut bien nous des conseils ! Sinon, repet, repet, repet, ne lachez-rien et ressentez la musique au plus profond de vous même.

Quel est le message important que vous voulez faire passer à travers votre musique ?
C’est pas vraiment un message qu’on veut faire passer, on est pas dans le vindicatif ou la revendication, mais on espère que notre musique reflète les valeurs du métissage, du mélange des cultures, de l’ouverture aux autres et de tout ce que ça peut avoir de positif. Mais avant tout, on cherche d’abord à ce que les gens ressentent du plaisir, de l’émotion, de l’énergie quand ils nous écoutent ou viennent nous voir, et que le public reparte d’un concert avec la banane et l’envie de bouger.Une bonne cohésion d’équipe et l’écoute ; ‘il est aussi nécessaire de ne jamais abandonner ce qui nous fait vibrer. Et c’est peut-être ça qui va le mieux aider à porter ce message.

7 titres dans la playlist de K.Wiya
Sabry mosbah – Sid Lassyed
Solillaquists Of Sound (Mark It Place)
Milk coffee and Sugar : Prévu, pas Prévu
Tanya Stephens – It’s a pity
Tash Sultana (Jungle)
Let’s your thoughts fly away – Dilated peoples
Sweet smoke . Just a poke

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *