« L’extrémisme religieux est l’un des maux de l’Afrique… » – Jah Nool

Artiste originaire du nord de la Côte d’Ivoire, Jah Nool le jeune « aventurier », nous raconte son histoire et se dévoile dans un témoignage poignant.

shoot by Daphné 

Un long périple: de la côte d’Ivoire à la France
Ayant vécu dans un environnement instable et dangereux durant la crise politico-militaire de 2002 en Côte d’Ivoire, Jah Nool de son vrai nom Touré Nanourou, a été contraint de fuir son pays. « Il y avait un climat tendu, c’est ce qui m’a poussé à arrêter l’école. Mon rêve de faire de longues études a été brisé, je me suis alors retrouvé à l’aventure… ».
C’est ainsi qu’il s’est mis en tête d’atteindre la France. Son voyage a duré plus de six mois. De l’Algérie au Maroc, en passant par l’Espagne, il nous confit avoir vécu des moments particulièrement compliqués. « J’ai vu énormément de choses en voyageant. Au Magreb, la différence de couleur de peau attire les foudres, j’ai été agressé par des civils et des policiers… »
Le rejet et l’adversité ne l’ont cependant pas arrêté. Au contraire tout ces évènements ont nourrit sa réflexion et son écriture.« La musique est alors devenu un exutoire pour moi. »

Une musique porteuse d’espoir
La musique de Jah Nool aborde des sujets d’actualités tels que la France-Afrique, l’Unité Africaine, l’écologie et la religion. Il se revendique, d’une part, combattant de l’extrémisme religieux qui est « l’un des maux de l’Afrique». Et d’autre part, se dit éveilleur de conscience. « Le problème de l’Afrique est l’ignorance du peuple. On cultive du cacao mais on ne mange pas de chocolat là bas. Les gens ne le savent pas… ». Il justifie cette ignorance par le manque d’éducation, désignant l’illettrisme comme premier fléau du peuple africain « Les artistes ont le pouvoir de faire prendre conscience au peuple certaines choses en chantant car beaucoup de personnes ne savent ni lire ni écrire. »

Le reggae sur une pente ascendante
L’avis de Jah Nool est mitigé sur la question de l’avancé du reggae. Il souligne son classement au patrimoine de l’Unesco et le travail de terrain que font les artistes notamment en étant programmés dans des festivals. Il accentue ce point en disant que le message véhiculé par le reggae reste le même qu’à l’époque de Bob Marley c’est-à-dire un message de paix et d’amour. Cependant, le jeune reggae man nous explique que « beaucoup prônent ce message mais que la réalité est tout autre… On devrait plus se donner la main pour propulser ce mouvement. On aimerai que les grands artistes appellent des jeunes pour faire leurs premières parties par exemple. »
Pour finir, Jah Nool s’attache a penser qu’en créant des associations et en utilisant une force collective, le mouvement du reggae africain prendrai de l’ampleur. « Ensemble on peut y arriver. On peut former un bloc pour faire tourner les choses ». 

Les influences de Jah Nool
Le mouvement reggae a connu une ascension fulgurante avec l’avènement de Bob Marley entre autre. Toutefois, de nombreux autres artistes ont marqué l’histoire de cette musique et continuent à la faire briller aujourd’hui.
« Alpha Blondy m’a le plus inspiré. Il a bercé mon enfance. Puis il y a Tiken Jah, Black Uru, Peter Tosh et Burning Spear ».

Une fin d’année prolifique
La fin d’année de 2019 s’annonce très mouvementée. Jah Nool est en préparation d’un album. « Je travaille énormément en studio en ce moment pour proposer quelque chose de qualité ». Cet album sera, on l’espère un album porteur d’espoir et un élément élévateur de conscience pour de nombreux africains.
Pour finir, vous pourrez retrouver Jah Nool en concert le 31 aout à Bagnolet en compagnie d’autres artistes émergents comme Pepe Diallo et Moukby.

10 Titres dans la playlist de Jah Nool

1) Le monde est chaud / Tiken Jah Fakoly Ft Soprano
2) Peace and liberia /
Alpha Blondy
3) Mon bon droit / Ryon
4) Conakry / Takana Zion  
5) Ghetto / Ariel Sheney
6) Sensemillia / Black Uhuru
7) Chalawa / Yaniss Odua
8) Question de Peau / Tiken Jah Fakoly Ft Bernard Lavillier
9) Back Again / Danakil
10) Sona Jobarteh / Jarabi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email
Facebook
Facebook
Instagram